Escalader la montagne

C’est un bout de caillou au milieu de la terre qui voudrait escalader la montagne

Étonne moi encore une fois

Pense à la pierre, volons tous les bijoux du monde

Pour ne faire que les brûler… la terre s’en abreuvera toute seule, qu’elle se débrouille

La terre

Sans montagne, quel refuge pour nos tristesses gelées?

Ce n’est qu’un bout de caillou au milieu de la mer qui voudrait être une montagne

Il est dans ma main, il brûle ma paume

Ailleurs –  autre – elle se retourne finalement

et le papillon qui vole vers la lumière, et le papillon qui se fait cramer

elle se retourne sous la nuit trop noire

trop noire pour mes yeux

trop noire pour les siens

Etonne moi encore

encore une fois

dis moi qu’on l’escaladera

dans l’outrance de la répétition qui n’envolera que nos paupières

j’invente ces mots que tu ne diras plus

je t’invente même

et le caillou rit de la montagne qu’il ne sera jamais

et le caillou rit de solitude

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s